Chez Lorette - La table de L

Lorette, cuisine, recettes, cours de cuisine grenoble...

vendredi 1 février 2008

Le retour de la mandarine (partie II)

mandarine_rs

La mandarine a un goût de fête. Pour la sublimer dans un gâteau majestueux, j'ai acheté un moule à savarin un peu original. Je pensais recouvrir mon oeuvre d'un délicat glaçage neigeux, le parer de jolis perles de sucre argentés, de quelques tuiles au caramel et de rondelles de mandarines confites. C'est fou comme l'esthétique peut parfois guider l'élaboration d'un plat !

Mais la chance n'a pas été avec moi (ou ai-je manqué de méthode ?) : le gâteau s'est cassé au démoulage et c'est finalement un dessert au look grignoté que j'ai servi déçue à mes invités.

Néanmoins encouragée par le bon goût du gâteau à l'esthétique douteuse, j'ai réitéré l'expérience dans de simples petits moules à savarins acheté pour un autre dessert. Verdict : je suis très contente de ces petits gâteaux qui ressemblent visuellement aux rousquilles des vacances de mon enfance. Tellemennt vite mangés que je n'ai même pas eu le temps de faire une photo !

Forte de cette deuxième expérience, je suis bien décidé à tenter la recette une troisième fois, à nouveau dans le gros moule car je suis tétue.  Pourvu que je retrouve des mandarines...

Gâteau à l'impériale mandarine

- 6 mandarines
- 4 oeufs
- 200 g de sucre
- 125 g de poudre d'amandes
- 75 g de farine
- 1 sachet de levure
- 100 g de beurre fondu
- 4 cs de liqueur de mandarine

Pour le glaçage :
- 2 blancs d'oeufs
- 400 g de sucre glace

1°/ Laver les mandarines. Prélever le zeste et presser le jus de 5 mandarines. Réserver les quartiers de la dernière pour la décoration.

2°/ Fouetter les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter la poudre d'amande, la farine, la levure, les zestes de mandarine, la levure et 1/4 du jus de mandarine. Mélanger pour obtenir une pâte homogène.

3°/ Monter les blancs en neige et incorporer délicatement à la pâte. Verser l'appareil dans un moule et enfourner 45 minutes à 175° (une trentaine de minutes pour des moules individuels)

4°/ Laisser refroidir le gâteau et démouler. Mélanger le jus des mandarines et la liqueur et imbiber le gâteau avec ce mélange.

5°/ Préparer le glaçage en mélangeant blancs d'oeufs et sucre glace et en napper le gâteau. Décorer et servir.

ASTUCE : avec mon zesteur magique, aucun souci, mais la mandarine ne se laisse pas facilement dompter par un couteau économe ou un zesteur classique. Pour vous faciliter la tâche, passer les mandarines 10 minutes au congélateur afin d'en durcir la peau.

Posté par lorette à 10:00 - desserts et entremets - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Le mot "Rousquilles" a mis mes papilles en alerte. J'adore ce petit gâteau qu'il est encore possible de trouver frais dans les environs de Perpignan. Il faut que je tente.

    Posté par provence, vendredi 1 février 2008 à 10:46
  • hum ! "Rousquilles" souvenir délicieux de nos vacances de l'été dernier à Perpignan ...
    ça doit être délicieux avec un thé non ?

    Posté par Christine, vendredi 1 février 2008 à 14:29
  • jai plein de mandarines chez moi, je vais donc tester bientot ta recette biz

    Posté par mouni, vendredi 1 février 2008 à 15:28
  • Et ce fameux moule, il ressemble à quoi ?

    Posté par Vanille, vendredi 1 février 2008 à 17:16
  • pas de photos? et alors nous on fait quoi ? on imagine, on vagabonde,

    Posté par mercotte, vendredi 1 février 2008 à 17:53
  • Ce qui m'a interpelée ? la mandarine impériale, j'adooooore. Moi-aussi j'attends les photos... A moins que lors d'une visite je puisse en goûter...

    Posté par menus propos, samedi 2 février 2008 à 13:15
  • Ici, aussi, il en pleut encore des mandarines!!
    Je vais vite l'essayer tant qu'il y en a encore!!!

    Bizzzzzz!!

    Posté par annabellea, dimanche 3 février 2008 à 09:38
  • comme toi je suis fan des mandarines les vraies tant pis pour les pépins et la mandarine impériale quel bonheur (juste une goutte avec le champagne)

    Posté par marie, dimanche 3 février 2008 à 19:55
  • Tes posts sur la mandarine m'ont marquée. j'ai fini par en trouver au biocoop....quelle odeur...quel goût...merci de m'avoir fai penser à redécouvrir cette saveur oubliée.

    Posté par Nine, mardi 4 mars 2008 à 08:46

Poster un commentaire