Chez Lorette - La table de L

Lorette, cuisine, recettes, cours de cuisine grenoble...

lundi 14 janvier 2008

Je veux des mandarines !

mandarine_chocolat_rs

La mandarine serait-elle en voie de disparition ? Je n'en ai pas encore vu chez mon primeur cette année, en tous cas. Paraît qu'elles ne sont "pas bonnes et pleines de pépins". La mandarine, reine des fêtes de Noël d'autrefois, a été détrônée par la clémentine. Les pépins, voilà les coupables ! Victime de la civilisation du moindre effort et de la standardisation du goût, la mandarine a peu à peu disparu de nos assiettes pour finalement fuir nos étals.

Par contre, elle n'a pas disparu de notre vocabulaire. En témoigne la maîtresse de ma Jeanne qui a organisé un goûter agrumes au sein de sa classe et leur a proposé des "mandarines" qui n'étaient en fait autres que des clémentines. Faut-il des semaines du goût spéciales instits pour leur apprendre que mandarines et clémentines n'ont en commun que le fait d'appartenir à la famille des agrumes ?

La mandarine, souvent un peu plus grosse que la clémentine, est légèrement aplatie. Sa peau, beaucoup plus claire et souple, que celle de la clémentine, s'enlève aussi plus facilement pour découvrir des quartiers juteux au goût très différent de celui de la clémentine. Son zeste, enfin, est infiniment plus parfumé (parfait sur une crêpe suzette ou pour parfumer une huile d'olive quand on n'a pas la chance d'en avoir de la toute prête).

Originaire d'Asie du Sud-est, la mandarine tire son nom des mandarins et est, aujourd'hui encore, présentée aux Dieux sur les autels domestiques. Au japon, en Inde et en Australie, on ne l'a jamais oublié et on l'apprécie pour ses qualités antiseptiques, antispasmodiques, à la fois apaisantes et tonifiantes.

Délaissée par les primeurs français, le cours de la mandarine a-t-il chuté ? Toujours est-il que les industriels se sont emparés de son précieux jus pour le mettre en bouteille et le vendre toute l'année. Je me suis donc servie de ce substitut pour réaliser les recettes ci-dessous ainsi que de la douce liqueur impériale "Mandarine Napoléon". On retrouve aussi la mandarine en huiles essentielles et dans la composition de nombre d'eaux de toilettes masculines. 

Mais cela ne remplace pas les mandarines dans ma corbeille de fruits qui distillaient auparavant chez moi ce doux parfum de fête... Trouvez-moi des mandarines !!!!

Gelée de mandarines et chantilly au chocolat (8 petits verres)

- 175 g de jus de mandarines
- 50 g de sucre
- 1 feuille 1/2 de gélatine
- 1 citron vert

Pour la chantilly au chocolat :
- 60 g de chocolat au lait
- 30 g + 100 g de crème liquide

1°/ Préparer la gelée : faire ramolir les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide. Faire bouilir, le jus de mandarines, 75 g d'eau et le sucre. Ajouter la gélatine essorée et répartir au fond des verres. Ajouter des petits dés de quartiers de citron vert pelés à vif. Réserver au réfrigérateur.

2°/ Préparer la chantilly : faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes à très faible puissance. Faire bouillir 30 g de crème et l'ajouter en 3 fois au chocolat fondu en remuant à l'aide d'une spatule. Ajouter 100 g de crème froide. Réserver au réfrigérateur. Au moment de servir, fouetter la crème chocolatée en chantilly à l'aide d'un fouet et la dresser à la poche à douille ou utiliser un siphon. Parsemer de pépites de chocolat et servir.

Cocktail "mandarines love" (10 pers.)

- 1 litre 1/2 de jus de mandarines
- 1/2 litre de jus 5 agrumes
- 50 cl de vodka
- 25 cl de liqueur mandarine Napoléon
- 25 cl sirop de sucre
- 10 capsules de cardamome
- 2 bâtons de cannelle
- 5 étoiles d'anis
- 1 mandarine, 1 citron vert

Couper les fruits en très fines rondelles. Mélanger tous les ingrédients dans un grand saladier et réserver au moins 2 heures au frais.

cocktail_mandarine_rs

Posté par lorette à 07:00 - desserts et entremets - Commentaires [30] - Permalien [#]

Commentaires

    La mandarine, je n'y pensais même plus ...cela fait bien longtemps que je n'en ai pas vues. Je me rabats sur la clémentne corse, pour son goût et surtout parce que souvent, elle n'est pas traitée après récolte. J'adore tes deux recettes.

    Posté par Nine, lundi 14 janvier 2008 à 08:42
  • j'en ai goutée une

    ah c'est marrant mon primeur ( à paris) m'en a fait gouter une la semaine dernier; il y aura aura aussi la semaine prochaine des oranges maltaises et i m'a conseillé de faire des confitures avec les 2 et les petites oranges d'espagne;

    s

    Posté par la croquette, lundi 14 janvier 2008 à 08:53
  • Comme je ne bois pas de vodka, je me contenterais de la verrine, mais plutôt deux fois qu'une. À Paris, ma belle-soeur, abonnée au "Campanier" en a reçu dans son dernier panier. http://www.campanier.com/

    Posté par Vanille, lundi 14 janvier 2008 à 09:35
  • Et oui ma pauvre dame, la mandarine n'existe plus même au centre de Grenoble... L'homme a inventé la Clémenvilla qui atteint des prix pas possible... Ton historique est très intéressant et... j'ai de la "Mandarine Impériale" j'imprime le cocktail.

    Posté par menus propos, lundi 14 janvier 2008 à 09:46
  • surprise j'ai acheté de la mandarine à Carrefour Echirolles vendredi j'etais contente d'en trouver mais le goût de celle-ci m'a deçu
    et je ne pense pas être mal tombé car plusieurs avait un goût bof

    Posté par Danielle 38, lundi 14 janvier 2008 à 10:00
  • De magnifiques verrines! J'adore cette idée!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, lundi 14 janvier 2008 à 10:01
  • C'est bien triste ces mandarines en voie de disparition... moi non plus je n'en ai pas encore vues chez mon primeur! Ces verrines sont vraiment sublimes, et ton petit cocktail m'a l'air bien sympathique!

    Posté par MissCannelle, lundi 14 janvier 2008 à 10:03
  • Intéressant rappel sur la différence entre mandarines et clémentines! l'utilisation que tu fais de leur jus est sublime!

    Posté par chantal33, lundi 14 janvier 2008 à 10:10
  • Moi non plus, je n'en ai pas encore vu... et pourtant, j'adore ça aussi.

    Posté par mamina, lundi 14 janvier 2008 à 10:23
  • L'acidulé n'est le même, je prèfère en cela les clémentines ! Tu as raison, les pépins sont sûrement l'ennemi !

    Posté par Tiuscha, lundi 14 janvier 2008 à 10:39
  • Ah tiens !

    Curieux car au rayon primeur de mon Auchan, des mandarines goûtues à côté des clémentines sans pépins (souvent préférées des enfants...). Pour une fois que la grande distrib fait mieux que le primeur ! Merci pour ce post instructif.

    Posté par Romarin, lundi 14 janvier 2008 à 10:56
  • Heureuse de découvrir ton blog !

    Bonjour Lorette,

    J'ai découvert ton blog grâce au post d'une marmitonne (Marmiton.org)et son menu avec tes spaghettis à la poutargue, et je le mets dans mes favoris car je reviendrais te rendre visite et me servir des tes bonnes recettes ! vraiment très chouette et de très belles photos... Aussi, j'ai vu tes "doudous" et j'aimerais bien savoir comment tu fais... utilises tu des "morceaux" de tricots ou c'est toi qui tricotes ? merci à l'avance (mon mail reste valide si tu veux).
    A bientôt et mes Félicitations pour ton blog !
    Bises,
    Fanny (d'Espagne)

    Posté par Fanny, lundi 14 janvier 2008 à 10:57
  • Et voilà, deux recettes de plus que j'adore. Mais comment fais-tu, Lorette ?

    Posté par Anaik, lundi 14 janvier 2008 à 11:00
  • pourtant les mandarines corses, sans pépin, sont excellentes sur les étals viennois.....que se passe-t-il à grenoble???

    Posté par kashyle, lundi 14 janvier 2008 à 12:08
  • MMhhhh la mandarine, euh non la clémentine, enfin bref le truc qui réveille les papilles quoi! Sinon Lorette il faut quand même savoir que l'Enseignant n'est pas infaillible. L'année dernière l'instit de ma fille a fait une énorme bourde dans une leçon de grammaire et ma Paupau m'a juré mordicus qu'elle ne pouvait point se tromper puisqu'elle était une maîtresse. Après avoir gentiment rappelé à ma fille que sa maman faisait le même métier, et qu'il y avait des chances qu'elle ne se trompe pas on plus, elle a concédé que quelqu'un devait bien avoir raison. Elle m'a rétorqué : "puique que c'est écrit, j'apprendrais la leçon comme ça!" ...grrrrrrr



    tb journée à toi et courage avec le corps enseignant!

    Posté par mika, lundi 14 janvier 2008 à 13:10
  • Ah les mandarines, c'est vrai qu'elles se font de plus en plus rares, quel dommage! j'aimerai tant retrouvé ce goût si particulier de mon enfance! Tes deux recettes, je les garde précieusement de côté!

    Posté par Lauriana, lundi 14 janvier 2008 à 14:09
  • moi aussi je confondais la clémentine et la mandarine ,c'est vrai qu'on n'en voit plus beaucoup sur les étals

    Posté par nuage de lait, lundi 14 janvier 2008 à 18:15
  • Impériales mandarines

    Eh oui pourquoi ne nous écoute t-on pas ? On est nombreux à demander le retour de ces délicieux agrumes ; quoique...? J'ai entendu récemment la conversation de deux dames dans une grande surface : "vous devriez en acheter elles sont extra, pas un pépin" ! Comme si la saveur était inversement proportionnelle au nombre de pépins... La dernière fois que j'ai pu en manger c'était il y a 2 ans sur la côte Dalmate et surtout sur les bords de la Neretva en Bosnie. Ils les vendent en filets le long des routes : un régal !
    Quant aux Clémenvillas étiquettées "mandarines" elles n'ont pas grand chose à voir. Je m'en sers pour faire des pâtes de fruits avec quelques gouttes d'huile essentielle en plus... sinon...

    Très sympas tes recettes en tout cas!
    @+
    JM

    Posté par J_M_, lundi 14 janvier 2008 à 22:54
  • je prends la ganache montée bien sûr !! Il faudra que je regarde si chez ravi fruits ils font de la mandarine car c'est vrai que l'on n'en trouve plus et que le goût est autrement moins standardisé !!
    Contente de te voir revenir plus régulièrement après travaux conséquents !!!!

    Posté par mercotte, mardi 15 janvier 2008 à 06:23
  • Tiens toi aussi tu es dans ta période mandarine tes petites verrines sont sublimes

    Posté par talonshautscacao, mardi 15 janvier 2008 à 09:17
  • tres originale...tes photos sont superbes, et l'interieur des verrines m'a l'air bien appétissant
    bises
    aurélie

    Posté par Cuillere et aujo, mardi 15 janvier 2008 à 12:40
  • J'en ai trouvé une seule fois cet hiver... Je ne sais pas depuis combien de temps elles trainaient sur l'étal, mais, si d'extérieur elles paraissaient parfaites, la chaire était toute sèche, presque pas de jus, pff... Tout fout le camp...

    Posté par Mamzelle Gwen, mardi 15 janvier 2008 à 16:54
  • Je ne bois pas de vodka mais diluée avec plein de jus de fruits, je ne dis pas non pour un tout petit verre...............accompagné d'une petite verrine.
    Merci c'est superbe

    Posté par provence, mardi 15 janvier 2008 à 17:48
  • Très beau billet, intéressant et gourmand, car le dessert m'enchante... En plus c'est beau ! Je l'associerais bien à un petit baba mais alors avec un peu de liqueur de rhum...

    Posté par senga50, mardi 15 janvier 2008 à 18:50
  • J'ai pris l'habitude de privilégier les mandarines parce que comme toi j'ai lu qu'elles étaient en déclin au profit des clémentines :-/
    Depuis quelques mois, je me suis mise au bio et j'en trouve chez Naturalia à Paris. Elles sont petites, de la taille des clémentines, mais très parfumées !
    Tu devrais regarder dans les magasins bio de Grenoble, il y en a sûrement

    Posté par marie, vendredi 25 janvier 2008 à 19:49
  • J'ai pris l'habitude de privilégier les mandarines parce que comme toi j'ai lu qu'elles étaient en déclin au profit des clémentines :-/
    Depuis quelques mois, je me suis mise au bio et j'en trouve chez Naturalia à Paris. Elles sont petites, de la taille des clémentines, mais très parfumées !
    Tu devrais regarder dans les magasins bio de Grenoble, il y en a sûrement

    Posté par marie, vendredi 25 janvier 2008 à 20:03
  • C'est bien vrai ...
    Je déteste quand elles possèdent un nombre incalculable de pépins... C'est physique... Ca me rebute !!!

    Posté par Fabienne, dimanche 27 janvier 2008 à 18:48
  • parfum de mandarine

    c'est surtout à son parfum que l'on reconnaît la mandarine: on le sent de loin et plus on l'approche plus on en a l'eau à la bouche. L'an dernier chez Carrefour on prétendait en avoir aux étals; mais je ne m'y suis pas trompé : le parfum n'y était pas! ce n'étaient que des clémentines importées d'Espagne.

    Posté par geode, lundi 9 février 2015 à 06:21
  • parfum de mandarine

    c'est surtout à son parfum que l'on reconnaît la mandarine: on le sent de loin et plus on l'approche plus on en a l'eau à la bouche. L'an dernier chez Carrefour on prétendait en avoir aux étals; mais je ne m'y suis pas trompé : le parfum n'y était pas! ce n'étaient que des clémentines importées d'Espagne.

    Posté par geode, lundi 9 février 2015 à 06:22
  • parf de mand

    bbb

    Posté par coucou, lundi 9 février 2015 à 06:25

Poster un commentaire